L’Internet des objets : Enjeux de sécurité et de défense

Demi-journée d'étude

Demi-journée d'étude

Date : le 15 mai 2018, de 14h00 à 18h00

Lieu :
Bibliothèque nationale de France
Paris, France
comment s'y rendre

Partager

L’Internet des Objets, réunissant au-delà des terminaux de communication, des objets connectés communiquant entre eux pour améliorer leurs performances, est la prochaine évolution majeure du cyberespace. De nombreuses études laissent dès à présent entrevoir une irruption massive de ces objets connectés dans la vie quotidienne aussi bien que dans le monde professionnel, avec des estimations de l’ordre de 20 milliards d’objets en 2020. Montres, vêtements mais aussi drones et usines inclus, l’acception du terme est vaste et recoupe des réalités et des enjeux relativement différenciés. Un point demeure néanmoins central : l’explosion du nombre de points de connexion au cyberespace, engendrant des opportunités aussi bien que des vulnérabilités.

Le secteur de la défense, à l’image des autres, ne devrait pas être épargné par cette vague des objets connectés tant ceux-ci pourraient, dans les années à venir, offrir de nouvelles capacités aux forces. Un premier avant-gout de cette nouvelle hyperconnectivité des armées est perceptible au travers des drones qui se multiplient depuis les années 2000 au sein des forces conventionnelle que, depuis peu, des combattants irréguliers. Dépassant le concept de numérisation de l’espace de bataille, les armées sont lancées dans une véritable transformation digitale où, si l’Homme demeure au centre du système, ses équipements et ses armes tendent à devenir eux-mêmes communicants formant une superposition de réseaux. Pour des armées faisant face à des budgets contraints et des ressources humaines sous tensions, le système connecté peut agir comme un multiplicateur de force. Une analyse s’impose ainsi pour évaluer les opportunités ouvertes, différentes selon les milieux, et les faiblesses potentielles que peut receler une telle évolution.

De la même manière, les objets connectés posent également des questions sécuritaires. Celles-ci sont de plusieurs ordres avec des acuités différenciées selon l’invasivité des objets concernés ou leurs secteurs d’application. Néanmoins il est possible de les regrouper selon différentes catégories. D’une part les enjeux de nature technologique, avec le besoin de structurer un secteur et de disposer des technologies les plus sécurisées possible ; problématique complexe lorsqu’on regarde les assemblages de sous-ensembles de provenances extrêmement variées. D’autre part des enjeux règlementaires. L’objet sera par lui-même un créateur de donnée qu’il convient de considérer comme tel au regard de la norme. En outre la proximité – physique – entre l’objet et l’humain peut également amener à des interrogations sur son potentiel destructeur, dans le cas où celui-ci serait piraté par un individu ou un groupe aux intentions hostiles.

La réflexion doit ainsi être ouverte sur ces sujets qui vont se révéler structurants, tant pour les conflits et les forces armées que pour la vie quotidienne des citoyens, partout sur la planète.

Programme

14h00
Café d'accueil
14h30

Objets connectés et défense : quel avenir, quels risques ?

Présidence : Nicolas Mazzucchi, chargé de recherche, FRS

L’intégration des objets dans l’environnement de la préparation opéra­tionnelle et du champ de bataille, perspectives de l’Armée de Terre

Colonel Olivier Kempf, chargé de mission cyberdéfense à l’EMAT

La robotique marine, exemple d’enjeux spécifiques de connectivité

ICA Benoit RADEMACHER, directeur du domaine « armement et économie de défense », IRSEM

Enjeux technologiques autour des objets connectés et opportunités pour la défense

Kevin Martin, chargé de recherche, FRS

Autres pays, autres approches : le cas chinois

Candice Tran Dai, Vice-présidente et Responsable du Programme Cyberespace, Asia Centre

16h15

L’Internet des Objets, la cybersécurité en question ?

Présidence : Général (2S) Marc Watin-Augouard, directeur du CREOGN

Objets connectés et SSI, une approche particulière ?

Eric Hazane, membre de la chaire de cyberdéfense & cybersécurité Saint-Cyr et du collectif EchoRadar

Les objets connectés, nouvel instrument de propagande et de manipulation ?

François-Bernard Huyghe, directeur de recherches à l’IRIS

Rançons, menaces et intrusions, vers un nouveau terrain pour les organisations criminelles ?

Colonel Eric Freyssinet, chef de la mission numérique de la Gendarmerie nationale

Security by design vs. approches multiples, les enjeux industriels de la sécurité des objets connectés

Kavé Salamatian, chercheur associé à la chaire CASTEX, professeur des Universités Polytech Annecy-Chambéry

17h45
Conclusion